Je Suis ?

OK

Zéro phyto: une gestion adaptée

Entretenir les espaces verts sans produits phytosanitaires

 

La ville d’Avermes est un poumon vert en devenir. Le premier objectif vise à concilier
une ville intense et une nature présente tout en garantissant une certaine qualité de
vie : lieux de convivialité, de vivre ensemble et de détente. La commune prend en
compte la continuité et la diversité des milieux, des espèces dans ses projets distincts.

Elle pense dorénavant la nature comme objet de culture (un arboretum urbain verra
prochainement le jour). Tout en appliquant des parti pris créatifs visant à valoriser les
savoirs faire artistiques de la ville, la ville d’Avermes propose à ses concitoyens une
nouvelle harmonie entre béton et végétal. Elle propose par ce biais des gouvernances
participatives sur la place de la nature en ville et offre ainsi une vision égalitaire et non
élitiste grâce à ses jardins familiaux. La ville soutient des associations et proposent des
actions de végétalisation sociale et intégrera les habitants à cette nouvelle démarche
(les incroyables comestibles).

Avec l’arrêt des produits phyto, la mise en place d’une gestion alternative s’oriente vers
une meilleure acceptation des plantes sauvages et adventices.

Les enjeux sont donc d’ordre économique (optimisation des moyens humains et
financiers), environnemental (réduction des pollutions), écologique (permettre une
cohésion entre inerte et vivant), culturel (valoriser les espaces communaux dans une
démarche de Ville-Nature), social (prendre en considération la sécurité des
administrés, sensibiliser ces derniers et améliorer leur cadre de vie), et politiques
(s’engager dans une démarche de certification « développement durable »).

La gestion différenciée permet d’adapter les interventions (fréquence, intensité) en
fonction des espaces, de réduire la consommation d’eau ainsi que le nombre de tontes
et enfin préserver la biodiversité. Pour le service espaces verts, c’est donc l’opportunité
d’organiser son travail de manière plus pertinente, en concentrant l’attention sur les
sites qui en ont le plus besoin et en intervenant moins sur les sites naturels. Un
inventaire quantitatif a permis, dans un premier temps, de connaître précisément
chaque espace vert et un inventaire qualitatif a permis de mieux définir chacun d’eux.

Ainsi, la commune privilégie les végétaux résistants peu gourmands en eau (issus de la
palette végétale). Elle s’engage à diversifier ses essences, penser les aménagements
sur la durée, sur les saisons mais aussi à prendre en compte la désimpermibilisation
des sols ou procéder en « compensation ». Des principes seront mis en place pour
limiter l’entretien et permettre à la faune de se développer : fauches tardives, prairies
fleuries, végétalisation des pieds d’arbres et de murs, recyclage de revêtements de
sols, noues végétales, fossés végétalisés, paillages naturels et couvre-sols dans les
massifs.

 


En savoir plus

Téléchargez "Brochure Phyt'Eauvergne"



Imprimer

Envoyer à un ami

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.